Montauban: Un père séquestrait ses trois jeunes enfants avec un sabre à Montauban

Un homme qui séquestrait et menaçait ses trois jeunes enfants avec un sabre, ce samedi soir à Montauban a été maîtrisé par les policiers municipaux. L’homme n’a pas hésité à se taillader les veines. Il pourrait être placé en hôpital psychiatrique dans le week-end.

Les festivaliers de la troisième soirée de “Montauban en scènes” commençaient à arriver ce samedi soir, autour de 18h30, dans la torpeur estivale de la fin de la journée, quand une scène a attiré leur attention à l’entrée du Jardin des Plantes. Une femme est brusquement sortie de la maison attenante au site du festival, visiblement prise de panique, appelant à l’aide.

Sur place pour sécuriser le festival, les policiers municipaux sont vite venus sur place. Ils se sont très vite rendu compte qu’un père de famille était en train de séquestrer ses trois enfants de 7, 6 et 1 an dans sa propre maison, un sable à la main….

Après avoir tenté de négocier, les fonctionnaires ont vite compris qu’une méthode plus musclée serait nécessaire pour enrayer le drame naissant. Une action d’un grand professionnalisme. Ils ont réussi à maîtriser l’individu, en utilisant à deux reprises leur Taser : « Il tenait des propos incohérents et il était très dangereux », explique l’un de ceux qui ont réussi à mettre hors d’état de nuire cet homme. Six hommes ont été nécessaires pour le maîtriser. Très excité, ce dernier s’est même tailladé le bras à plusieurs endroits.

De graves soucis psychiatriques

Les policiers l’ont conduit au commissariat de police où il se trouve ce samedi soir. Ils décideront, en fonction de son état, de l’interroger pour connaître ses motivations. Avisé dans la soirée, le parquet de Montauban doit décider, ce dimanche, de son sort judiciaire. Une mesure d’internement en hôpital psychiatrique fait partie des hypothèses. Selon nos informations, l’individu, âgé d’une trentaine d’années, souffre de graves soucis psychiatriques. Son état instable lui a déjà coûté quelques séjours en milieu psychiatrique.

La femme et les enfants de l’homme ont pu recouvrer le calme, ce samedi soir, après les énormes frayeurs de cette fin de journée. Quant aux policiers municipaux, ils ont raconté ce moment particulier aux élus et notamment au maire de Montauban, Brigitte Barèges, soulagée comme tous, de ce dénouement. Et admirative du courage de « ses » policiers. 

Laisser un commentaire