Espagne: Elle engage son beau-fils pour tuer son compagnon mais s’impatiente et le dénonce pour escroquerie

On tient sans aucun doute l’une des histoires les plus insolites de la journée et elle nous vient d’Espagne où une femme a engagé son beau-fils pour tuer son compagnon, mais l’a dénoncé par la suite à la police pour escroquerie. Oui, vous avez bien lu. 

C’est 20 minutes qui rapporte cette nouvelle complètement hallucinante dont on ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer tant il s’agit d’une histoire à laquelle on n’avait jamais été confronté. En effet, dans la ville de Madrid en Espagne, une femme a engagé son beau-fils pour tuer son compagnon, mais l’a dénoncé par la suite à la police pour escroquerie. Pour quelles raisons ? Son gendre n’avait jamais tué son compagnon et avait donc gardé pour lui l’argent qu’elle lui avait donné. Payer pour un service qui n’est finalement pas réalisé, c’est bien de l’escroquerie.

En plus, 20 minutes explique qu’il ne s’agit pas d’une petite somme d’argent. Le quotidien explique que la femme aurait donné une avance de 7 000 euros à son beau-fils pour tuer son compagnon. Rien que ça. Le plus ironique dans tout ça c’est que la femme voulait tuer son compagnon parce que ce dernier lui aurait volé 60 000 euros.

Elle est donc allée au commissariat porter plainte contre deux personnes différentes: contre son compagnon pour escroquerie et contre son beau-fils pour les mêmes raisons, raconte 20 minutes. On se demande encore pourquoi elle n’est pas allée porter plainte contre son compagnon au lieu de monter un plan machiavélique pour le tuer.

20 minutes indique que son gendre avait pensé à tout, il lui avait dit qu’il allait vendre les organes de son compagnon pour récupérer les 60 000 euros qu’il lui avait volé. Le quotidien relate qu’ils ont même signé un contrat qui stipule que le beau-fils devait tuer le compagnon de cette femme. Quand on vous disait qu’il s’agissait d’une histoire hallucinante, on ne vous avait pas menti.

Comme vous pouvez vous en douter, la police a arrêté le beau-fils et sa belle-mère ainsi que la fille de la femme en question parce qu’elle est considérée comme complice. Ils sont accusés “d’incitation à commettre un meurtre”. L’homme qui était visé par ce contrat est, quant à lui, en pleine forme. Une histoire dont l’ironie dépasse l’entendement.

Laisser un commentaire