La fessée est désormais formellement interdite par la loi. La proposition de loi visant à interdire les “violences éducatives ordinaires” a été validée ce mardi par le Sénat, après avoir été adoptée par l’Assemblée Nationale fin novembre.

Le Parlement a adopté définitivement mardi, par un ultime vote du Sénat, une proposition de loi visant à interdire les “violences éducatives ordinaires”.

Le texte, adopté à main levée à l’unanimité, inscrit dans le Code civil, à l’article lu à la mairie lors des mariages, que “l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques”.

La France a suivi l’exemple de la plupart des pays européens, qui ont choisi pour certains de légiférer il y a 40 ans sur cette question, et devient ainsi le 55e pays interdire la fessée.

Laisser un commentaire