VIH: des scientifiques parviennent à rendre le virus invisible chez plusieurs souris

En revanche, le virus n’a pas totalement disparu de l’organisme des animaux testés. 

Selon les conclusions d’une étude publiée début juillet dans la revue Nature communications, une équipe de chercheurs de l’université Temple aux États-Unis, est parvenue à rendre invisible le VIH chez plusieurs souris, rendant le virus indétectable dans le sang des animaux infectés.

Dans le détail, L’Obs, qui rapporte également la découverte, souligne que les travaux portaient sur 29 souris. Sur plusieurs d’entre elles, les scientifiques ont utilisé une combinaison de traitement antiviral, conjugué à une technique de modification génétique qui a “arraché les gènes du VIH des cellules infectées.” De fait, 30% des souris contaminées ont vu le virus disparaître de leur génome. 

“Première étape”

En revanche, l’étude souligne bien que si le virus était désormais invisible, il n’avait pour autant pas entièrement disparu de leur organisme. De plus, de nombreuses années de travaux restent nécessaires afin de transposer ce nouveau potentiel traitement chez l’homme. 

“Cette observation est la première étape pour montrer pour la première fois, à ma connaissance, que le VIH est une maladie guérissable”, s’est réjoui un des principaux acteurs de ces travaux. 

Récemment, d’autres avancées scientifiques relatives au VIH avaient déjà été notées. Ainsi, un vaccin expérimental contre le VIH devrait être testé dans les semaines à venir sur 2.600 femmes en Afrique australe.

Laisser un commentaire