Elle coupe le pénis de son mari parce qu’il ne voulait pas lui faire l’amour.

Beatrice Acen, une femme de 35 ans, est rentrée à la maison complètement saoule le 30 juin dernier, vers 22 heures. 

Elle a hurlé pour qu’il lui ouvre la porte à son arrivée et elle a ensuite demandé à son mari Moses Okot, un fermier de 46 ans, de lui faire l’amour. 

Mais l’homme avait chassé tout la journée. Il avait mangé puis il était déjà couché. 

Moses s’est réveillé à cause de la douleur, il était couvert de sang. Sa femme lui avait coupé le pénis pendant qu’il dormait. 

Il croit qu’elle a posé ce geste parce que Moses refusait d’avoir des relations sexuelles avec sa femme depuis un bon moment pour la punir de boire de l’alcool de façon excessive. 

« En tant qu’homme, je ne pouvais pas tolérer ça », a-t-il expliqué. « Alors j’ai décidé de la priver de sexe jusqu’à ce qu’elle change ses habitudes. »

Moses a été conduit à l’hôpital pour soigner ses blessures. Son état de santé actuel n’est pas clair. Certains médias ont dit qu’il était en train d’être soigné alors que d’autres ont dit qu’il se battait pour sa vie. 

Ce n’était pas la première fois que Beatrice Acen s’en est pris physiquement à son mari, selon un rapport de police. 

« L’an dernier, elle a cassé la clavicule de cet homme en se battant avec lui et elle s’est enfuie », a révélé le président du village où l’histoire s’est déroulée, en Ouganda. 

Selon lui, la violence conjugale est un sérieux problème dans le village parce que les femmes boivent aurant d’alcool que les hommes. 

Beatrice Acen a pris la fuite et elle est toujours recherchée par la police, d’après le Daily Monitor. 

Laisser un commentaire