Samedi soir, Johanna Blannes est sortie avec un groupe d’amis en discothèque. 

Durant la soirée, la jeune femme, âgée de 24 ans, a envoyé plusieurs messages à sa petite-amie Sandrine via Snapchat. 

« Elle aimait faire la fête, avait beaucoup d’amis. Je me demande pourquoi ils se sont séparés en fin de soirée… » témoigne Sandrine sur Le Parisien. 

Vers 4H40, Johanna a envoyé un dernier message à Sandrine pour lui dire qu’elle quittait la boîte de nuit et qu’elle lui enverrait un dernier message une fois arrivée chez l’amie qui l’hébergeait. 

Sauf qu’elle ne l’a jamais envoyé. 

Le corps sans vie de la jeune fille a été retrouvé quelques heures plus tard dans un tunnel sombre qui passe sous une voie ferrée et permet de relier Mont-de-Marsan à Saint-Pierre-du-Mont. 

Ses vêtements ont été retrouvés à proximité. Elle portait des traces d’étranglement ainsi que de coups à la tête et à la nuque. Une autopsie sera pratiquée pour savoir si elle a été violée. 

Originaire de Toulouse, Johanna Blannes s’était installée dans les Landes, chez sa meilleure amie, après une rupture amoureuse. 

Depuis quelques semaines, cette maman d’un bébé clamait, sur les réseaux sociaux, son amour pour Sandrine après trois ans d’amitié. 

« Je ne comprends pas comment elle s’est retrouvée dans ce tunnel. Ce n’était pas son chemin habituel, elle ne m’a jamais dit qu’elle empruntait ce souterrain qui est parfois mal fréquenté. Je ne l’imagine pas être allée seule dans ce tunnel alors qu’elle était très prudente et voulait toujours marcher où il y avait de la lumière. » souffle Sandrine. 

Laisser un commentaire