Un terrible drame est survenu dimanche sur le paquebot Freedom of the Seas, amarré dans le port de San Juan, capitale de Porto Rico. Une petite fille de 18 mois qui passait des vacances avec ses parents et ses grands-parents maternels a fait une chute du 11e étage et s’est écrasée sur le quai. Tombée d’une hauteur de 45 mètres, l’enfant n’avait aucune chance de s’en sortir.

Selon Primer Hora, la petite Américaine a glissé des mains de son grand-père, qui la suspendait dans le vide depuis une fenêtre. «Nous avons entendu les cris de la famille parce que nous étions tout près. Une cri de douleur comme celui-ci, on ne peut le comparer avec nul autre cri», a témoigné un passager. Une enquête a été ouverte et la police a réquisitionné les images de vidéosurveillance. Les passagers ayant assisté au drame seront également entendus, après avoir reçu un soutien psychologique.

La petite fille a sauté de cette fenêtre située à 45 M de l’eau

«Un cas très triste et tragique»

Lundi, la famille de la petite n’avait pas encore été interrogée, mais la thèse de l’accident est privilégiée. «C’est un cas extrêmement fort, très triste et tragique. A un moment donné, l’un de ses grands-parents, apparemment pour jouer, a exposé la fillette au vide et elle a glissé de ses mains», a résumé Elmer Roman, représentant du ministère de la Sécurité publique.

Avec environ 4000 passagers à son bord, le navire de la compagnie Royal Caribbean achevait un périple de sept jours entre Antigua, Sainte-Lucie et la Barbade. Après le drame, le capitaine du paquebot a présenté, via haut-parleur, ses condoléances à la famille de la victime et annoncé que le navire aurait du retard.

«On sait tous ce que cela fait quand quelqu’un rentre dans une vitre en pensant qu’il n’y en a pas. C’est l’inverse qui s’est produit», a expliqué Me Michael Winkleman lors d’une conférence de presse, mardi à Miami (Floride). L’homme de loi a martelé que le grand-père de la victime n’avait pas bu une goutte d’alcool au moment du drame. Il a par ailleurs estimé que cette fenêtre n’aurait jamais dû pouvoir s’ouvrir, puisqu’elle était située à l’étage de l’aire de jeu pour enfants. La famille Wiegand pourrait porter plainte contre la Royal Caribbean pour négligence. «Je ferai tout ce que je peux pour que la compagnie doive rendre des comptes», a prévenu l’avocat.

La petite fille avec son G.père

De leur côté, les enquêteurs n’écartent aucune piste: «Il y a plusieurs possibilités. Cela pourrait être un homicide. Cela pourrait être un meurtre. Cela pourrait être un accident», explique le sergent Sanchez, qui enchaîne les auditions de témoins du drame. En attendant de pouvoir s’entretenir avec la famille de Chloe. La petite fille de 18 mois était en vacances avec ses parents, son grand frère et ses grands-parents maternels. Le drame est survenu lors de leur première soirée sur le bateau. Alan Wiegand, père de la victime, est policier à South Bend (Indiana). Toute la famille se trouve encore à San Juan et attend avec impatience de rentrer aux États-Unis.

Laisser un commentaire