Nordahl Lelandais, l’ancien maître-chien mis en examen dans quatre affaires, a été extrait ce mardi matin de sa cellule de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

Selon les informations du Dauphiné Libéré, l’ex-militaire âgé de 36 ans devrait être interrogé par les juges d’instruction de Chambéry en charge du dossier Noyer.

Après avoir mis près de six mois à avouer le meurtre de la petite Maëlys, il a reconnu en mars 2018 son rôle dans la mort du caporal Arthur Noyer. Ce jeune militaire de 24 ans avait disparu le 12 avril 2017 à la sortie d’une boîte de nuit de Chambéry (Savoie).

Impliqué dans au moins quatre affaires

Nordahl Lelandais est actuellement poursuivi pour le meurtre de la petite Maëlys, pour l’assassinat du caporal Noyer et pour deux agressions sexuelles sur mineurs, sa petite-cousine et sa filleule.

Il est également visé par une plainte pour agression sexuelle sur une autre de ses cousines, déposée en avril dernier.

Il n’est pas exclu qu’il soit mis en examen pour d’autres affaires. En janvier 2018, les gendarmes ont créé la cellule « Ariane » afin de retracer le parcours de cet ex-militaire et effectuer des éventuels rapprochements avec des affaires non-élucidées de disparition ou d’homicide.

40 dossiers non-élucidés à l’étude

En février dernier, la cellule Ariane a annoncé retenir 40 dossiers sur 900 cas irrésolus pouvant incriminer Lelandais.

Dans la liste figure l’énigmatique affaire des disparus du Fort de Tamié : deux hommes qui se sont évaporés en 2011 et 2012 à la sortie d’un festival de musique électronique en Savoie.

Les enquêteurs examinent aussi les cas d’Éric Foray, évaporé en faisant ses courses dans un village de la Drôme en 2016, ainsi que de Nelly Balmain, jeune femme de 29 ans introuvable depuis qu’elle a quitté son domicile de Saint-Jean-en-Royans à scooter, en 2011.

Laisser un commentaire