Moses Ologbenla, un pédophile de 36 ans, a été arrêté en 2014 puis condamné à six ans de prison pour avoir agressé sexuellement de deux jeunes étudiantes avec un ami. Les deux hommes ont donné de l’alcool et de la drogue aux victimes de 14 ans pour ensuite les abuser. 

Pendant que Moses Ologbenla agressait une adolescente après lui avoir donné des substances illicites, son ami Hafeez Cole Oye-Dada faisait la même chose dans une autre pièce. Hafeez Cole Oye-Dada a quité les lieux laissant sa victime dans son propre vomi sur un matelas. Hafeez Cole Oye-Dada a été condamné à dix ans de prison. 

Quand Hafeez Cole Oye-Dada et Moses Ologbenla ont été arrêté, la police a découvert que les deux hommes d’origine nigérienne étaient en Écosse illégalement. Après leur peine de prison, ils devaient tous les deux être déportés du pays. 

Mais Moses Ologbenla est resté en Écosse et il a utilisé l’Internet, ce qui allait à l’encontre de ses conditions. En tant que délinquant sexuel, Moses devait aviser les autorités s’il se créait une identité numérique dans un délai de trois jours. Mais lorsque les policiers ont vérifié le matériel informatique de Moses et ses deux téléphones mobiles en décembre dernier, ils ont découvert près de 40 identités numériques différentes qu’il avait cachées à la police. 

Les identités numériques que Moses Ologbenla avait créées étaient liés à des sites d’achats d’informations de cartes de crédits d’identités volées sur le web. Il n’y avait toutefois aucune preuve prouvant que Moses s’était adonné à une activité criminelle. 

Tous ces comptes ont été créés pour « visionner des films, écouter des matchs de football et répondre à des sondages », a plaidé Damian Sabina, l’avocat de Moses Ologbenla, qui l’avait aussi défendu dans l’affaire d’agression sexuelle d’une mineure.

On ignore pourquoi Moses Ologbenla n’a pas été déporté comme prévu, les autorités ont réfusé de répondre à cette question. Moses Ologbenla  est toujours retourné en prison pour quatre mois.

Laisser un commentaire