Une jeune guinéenne de 18 ans a enfanté alors qu’elle devait passer son BAC. Incroyable mais vrai, il s’est passé moins d’une heure entre son départ de la salle d’examen, et son retour.

Alors qu’elle s’apprête à partir plancher sur son épreuve de physique du baccalauréat en Guinée, Fatoumata Kourouma Condé, 18 ans et enceinte, ressent de fortes douleurs.

Elle racontera plus tard à l’AFP: «J’ai pris mon courage à deux mains, je suis allée en salle d’examen sans rien expliquer à mon mari (un caporal-chef de la gendarmerie, ndlr), ni au délégué du ministère, de peur qu’on me demande de rester à la maison ou d’aller voir mon médecin».

Aller-retour express

Aux alentours de 8h30, l’examinateur constate que Fatoumata semble sur le point d’accoucher. Ce dernier explique qu’«il fallait absolument l’évacuer vers une maternité». Arrivée sur place, la jeune femme met au monde un petit garçon, et revient dans la salle d’examen à 9h10, soit seulement 40 minutes plus tard!

«Pour moi, c’était inimaginable que je rate une seule épreuve de mon examen que j’ai préparé toute l’année. J’étais heureuse d’avoir mis au monde un petit garçon, mais angoissée de rater l’examen» indiquera-t-elle plus tard.

Laisser un commentaire