Selon des informations recueillies par BFMTV, l’individu va être hospitalisé prochainement. Il avait des antécédents psychiatriques et est sous curatelle renforcée.

L’homme soupçonné d’être l’auteur de l’agression mortelle qui a tué vendredi Mamoudou Barry, un enseignant-chercheur guinéen, près de Rouen, a été relâché, d’après des sources concordantes auprès de BFMTV, qui précisent qu’il va être hospitalisé prochainement.

Selon nos informations, l’individu de 30 ans a subi un examen médical lors de sa garde à vue. Il avait des antécédents psychiatriques et est sous curatelle renforcée. L’homme est également connu pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Il n’avait pas opposé de résistance lors de son interpellation.

Ce dernier avait été interpellé dans le cadre de l’enquête sur l’agression mortelle de ce Guinéen de 31 ans, roué de coups vendredi soir près de Rouen, en marge de la finale Sénégal – Algérie, pour la Coupe d’Afrique des Nations. L’agression a été qualifiée de raciste par ses proches. 

Interrogé par BFMTV,  Amara Camara, l’ambassadeur de la Guinée en France a par ailleurs annoncé que le gouvernement guinéen allait prendre en charge le rapatriement du corps de Mamoudou Barry.

Laisser un commentaire