Wavrin : Pour la mère de Yolan, les journalistes vont trop vite

Deux personnes ont été mises en examen et écrouées pour le meurtre de Yolan Delannoy, un adolescent de 17 ans dont le corps avait été retrouvé dans la Deûle, à Wavrin près de Lille.

L’adolescent avait disparu dans la soirée du 15 décembre 2018. Son corps avait été retrouvé dans la Deûle un mois plus tard. Rapidement, d’importants moyens avaient été déployés pour tenter de retrouver Yolan. 

Hélicoptère et chien-pisteur ont notamment été mobilisés pour des battues dans le secteur. Des plongeurs ont également sondé la Deûle et dans le même temps des appels à témoins étaient relayés dans la presse et sur les réseaux sociaux. Sans résultat. 

Le 2 juillet dernier, quatre personnes ont été interpellées par la section de recherches de Lille, a rapporté le parquet sans davantage de précisions sur leur profil. A l’issue de leur garde à vue, deux d’entre elles ont été mises hors de cause et deux autres ont été présentées à un juge d’instruction qui les a mises en examen pour homicide volontaire. 

Elles ont été placées en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet.

Trop rapide pour Malika la mère de Yolan

 A la Suite des révélations des différents confrères confirmant une information de l’AFP, notre rédaction a souhaité avoir le ressenti de la mère de Yolan. Celle-ci s’est refusée durant l’enquête à tous commentaires sur l’affaire.

Seulement elle tenait a nous dire que les journalistes n’auraient pas dû dévoiler de tels informations car d’autres éléments serait en cours d’exploitations encore à ce jour. Elle se désole que les journalistes aient pu obtenir des informations et les lancer en pâture aussi rapidement alors que rien est à ce jour éclairci concernant le décès de son fils.

Nous l’avions eu, il y a quelques semaines par téléphone, et celle-ci craignait une inertie de la part de la justice. Elle qui n’était au courant de rien concernant l’enquête en cours, elle aurait sans doute aimer que cette affaire soit pour l’heure discrète sur les arrestations faites ses derniers jours et dont l’enquête est sur le point d’aboutir à un éventuel procès.

Sa pétition également en ligne sur la condamnation ferme à la peine de mort à fait parler sur les réseaux sociaux.

Le 18 Juillet dernier Malika la mère de Yolan a pu récupérer le corps de son fils, pour l’enterrer le vendredi après-midi.

Pour elle ces 8 mois sans récupérer le corps de son fils, ont été un calvaire, une impossibilité de pouvoir commencer à faire le deuil de son enfant.

Néanmoins elle garde l’espoir que tous les coupables se retrouveront derrières les barreaux, seul moyen pour Malika de rendre justice pour Yolan.

Laisser un commentaire