Le tribunal correctionnel de Tongres a condamné jeudi un Néerlandais de 39 ans à six ans de prison pour avoir mortellement secoué son bébé de huit semaines. Il a également été déchu de ses droits civils pour cinq ans.

Le prévenu et sa compagne formaient une famille recomposée de trois enfants depuis 2014. Le couple était en proie à des difficultés financières et l’homme se montrait jaloux de l’attention portée à sa progéniture par la mère. Malgré des conflits parfois violents, la famille s’était agrandie avec l’arrivée d’un petit garçon en juin de l’année passée.

Le 28 juillet, après s’être levé pour donner son biberon à l’enfant, le prévenu n’a pas supporté que celui-ci continue à pleurer. Il l’a jeté dans son berceau, qu’il a violemment secoué. À 8h00, constatant que le bébé ne respirait plus, il a réveillé sa compagne. Les secours n’ont pu que constater le décès à leur arrivée. Deux jours plus tard, confronté au rapport d’autopsie, l’homme a reconnu les faits.

Ce dernier devra verser un dédommagement total de 21.250 euros à sa compagne et à la famille de l’enfant.

Laisser un commentaire