Le FBI découvre des seaux pleins de têtes humaines, des frigos remplis de pénis humains et un corps d’homme sur lequel on a cousu la tête d’une femme.

Mark Cwynar, un agent du FBI, a décidé de briser le silence par rapport à une opération à laquelle il avait participé en 2013. Lors de cette enquête très macabre, Cwynar avait découvert une compagnie qui se spécialisait dans la vente de cadavres humains.

C’est en 2014 que l’enquête menée par Cwynar avait mené à la fermeture de Biological Resource Center (BRC).

ux dires de Cwynar, ce qu’il a vu à l’intérieur des murs de la compagnie est d’une horreur inimaginable. À titre d’exemples, Cwynar rapporte avoir vu des seaux remplis de têtes humaines, des frigos remplis de pénis humains et même un corps d’homme qui avait été attaché sur un mur et sur lequel on avait cousu la tête d’une femme.

Lors du raid du FBI qui avait été effectué à l’intérieur des murs de BRC, Reuters avait alors rapporté que 1755 morceaux de corps humains avaient été retrouvés et que ceux-ci avaient rempli l’équivalent de 142 “sacs à cadavre”, totalisant ainsi un poids de 10 tonnes.

Matthew Parker, un autre agent du FBI qui avait participé à l’opération, a expliqué qu’il lui a fallu plusieurs années avant de retrouver la paix d’esprit. Selon Parker, ce qu’il a vu dans la BRC l’a empêché de dormir pendant très longtemps.

Les témoignages de Cwynar et de Parker surviennent alors que 33 personnes ont intenté une poursuite contre BRC. Selon un des individus du groupe qui intente la poursuite, Troy Harp, ceux-ci ont été floués par BRC, étant donné qu’ils croyaient que la compagnie destinerait les corps de leurs proches à la recherche scientifique. Certes, une bonne partie des cadavres ont peut-être servi à des expériences et à des recherches, mais à la lumière du peu de soin que BRC leur accordait, on préfère ne même pas imaginer ce qu’il est advenu de tous ces corps humains.

Disons que ça ne donne pas trop le goût d’offrir son corps à la science…

Laisser un commentaire