Chypre: Ils diffusent ses ébats, elle les accuse de viol et finie en détention

Une jeune Britannique a été placée mardi en détention provisoire à Chypre où elle avait été arrêtée la semaine dernière en raison de soupçons de faux témoignage. Elle avait accusé 12 touristes israéliens de viol en réunion.

Âgée de 19 ans, elle est poursuivie pour «méfait public», une accusation retenue contre des personnes faisant entreprendre une enquête avec l’intention d’induire en erreur, un chef d’accusation passible d’un an de prison maximum et d’une amende de 1700 euros.

La jeune femme, qui n’a pas été identifiée, a comparu devant le tribunal du district de Famagouste (sud-est). Selon son avocat, Andreas Pittadjis, elle devrait indiquer si elle plaide coupable ou non lors de la prochaine audience le 7 août. Il a demandé du temps au tribunal pour pouvoir «obtenir des vidéos et déclarations» recueillies par la police chypriote.

D’après les médias locaux, la jeune anglaise voulait se venger car les Israéliens l’avaient filmée en train de faire l’amour et avaient ensuite publié la vidéo sur les réseaux sociaux. Son avocat affirme que la jeune femme est toujours la victime, la distribution de la vidéo étant une infraction plus grave que les fausses déclarations dont est accusée sa cliente.

Douze Israéliens avaient été arrêtés le 17 juillet après qu’elle avait affirmé avoir été violée dans un hôtel d’Ayia Napa, dans le sud-est de l’île.

Ils ont été libérés la semaine dernière et la jeune femme arrêtée, soupçonnée de «fausse déposition sur un délit fictif», selon la police.

Ayia Napa attire chaque été de nombreux jeunes touristes en raison de sa vie nocturne et de ses plages de sable, la plupart en provenance de Grande-Bretagne. Chaque année, environ 1,3 million de Britanniques se rendent à Chypre. De plus en plus de touristes viennent également d’Israël.

Dans une interview accordée à Reuters la semaine dernière, le maire de la ville, Yanis Krusosa, a déclaré que cette affaire devrait être un tournant dans le tourisme à Chypre. «Il faut que quelque chose change, a-t-il déclaré. «Personnellement, j’ai l’intention de procéder à une modification immédiate et de réserver 55 millions d’euros pour changer le type de tourisme qui y est proposé. Dans 10 ans, nous serons une destination touristique de luxe qui conviendra à certaines personnes.»

Avec AFP

Laisser un commentaire