Les analyses de médecine légale sont formelles : Christophe Orsaz était vivant quand il a été placé dans la fosse septique dans laquelle il a été retrouvé à la limite avec l’Aude, en juin 2018, rapporte la Dépêche du Midi.

Le père de famille, installé à Mirepoix en Ariège, avait disparu sept mois plus tôt avec sa fille sans raison. Finalement, les deux corps avaient été découverts à Bélesta dans la forêt de Picaussel. Les deux suspects, son ancienne compagne et l’un de ses ex-amants, venaient de passer aux aveux après une longue enquête. Marie-José Montesinos, 57 ans, et Jean-Paul Vidal, 49 ans, ont tous deux participé à ce guet-apens pour attirer loin de chez lui Christophe Orsaz pour un soi-disant rendez-vous professionnel.

L’adolescente exécutée dans la forêt

Selon l’enquête, ce dernier avait été battu avant d’être jeté dans une fosse septique. L’adolescente, qui avait assisté à toute la scène depuis la voiture de son père, sera tuée d’une balle de fusil de chasse en pleine tête à proximité des lieux.

Les deux suspects ont reconnu les faits mais se renvoient aujourd’hui la responsabilité de ce double assassinat. Une première confrontation devrait bientôt avoir lieu ainsi qu’une reconstitution des lieux.

Laisser un commentaire