Condamné pour des viols sur 27 enfants… qu’il n’a jamais rencontrés

Fin décembre, Bjorn Samstrom, 41 ans, a été reconnu coupable de viols commis sur 27 enfants, en Suède… alors qu’il n’a jamais rencontré ses victimes, selon RTL.

Les enfants, qui vivent au Canada, aux États-Unis, ou encore en Grande-Bretagne, avaient été contraints par leur « violeur » de se livrer à des actes sexuels devant leur webcam, alors que Samstrom les regardait ou les enregistrait.

Il menaçait ses victimes (26 filles et un garçon) de publier des photos d’elles sur internet, tout en menaçant aussi leurs proches ou leurs familles de mort.

Aucune de ses victimes n’avaient plus de 15 ans. Il les a « agressées » – à distance – de 2015 à 2017. Mais ne les a jamais rencontrées physiquement.

Bjorn Samstrom a été condamné à 10 ans de prison et 109000 euros d’amende de dommages aux victimes pour « possession d’images pédopornographiques », mais aussi pour viol.

En effet, la loi suédoise n’implique pas qu’une pénétration ait eu lieu pour qualifier un viol. Pour autant, c’est la première fois qu’une telle condamnation est prononcée, alors qu’aucun contact physique n’a eu lieu entre les victimes et le condamné.

En France, comme dans la plupart des autres pays, un viol passe nécessairement par une pénétration, accompagnée de « violence, contrainte, menace, ou surprise ». Si la « contrainte » peut être mentale, la pénétration est indispensable à la qualification de viol. Le cas de ce Suédois relèverait, en France, de corruption de mineur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.