Natalie Christopher, une Britannique de 35 ans, et son compagnon chypriote passaient des vacances sur l’île d’Ikaria, en Grèce, où ils étaient arrivés samedi. 

Lundi matin, cette astrophysicienne diplômée d’Oxford est partie faire son jogging. « Le couple s’est parlé au téléphone vers 10 heures et elle lui a dit qu’elle était partie courir dans les environs ». 

C’est vers 12H40 que le conjoint qui, inquiet de ne pas la voir revenir, a donné l’alerte. 

Un vaste dispositif de police a alors été déployé pour la retrouver, dont un hélicoptère équipé d’un détecteur permettant de localiser les êtres humains. 

Le corps sans vie de la scientifique a été retrouvé mercredi dans un ravin de 20 m de profondeur par un pompier bénévole qui participait aux recherches. La victime était écrasée par un rocher. 

Des traces de sang ont été retrouvées dans la chambre d’hôtel du couple et à 3 endroits différents : sur l’oreiller, le drap et devant un miroir. 

Le mari a déclaré que Natalie avait tout simplement saigné du nez. Mais une femme de chambre affirme avoir entendu le couple se disputer la veille de la disparition. 

Une autopsie sera pratiquée prochainement pour connaître les causes de la mort. L’enquête se poursuit. 

Laisser un commentaire