Une femme obtient le droit de prélever le sperme de son conjoint mort

Depuis qu’il avait l’âge de 17 ans, Sebastian Moylan parlait fréquemment de son désir de fonder une famille avec son amoureuse Jermimah. Or, le destin en a voulu autrement et Sebastian est décédé avant que son rêve ne devienne réalité. Il n’en demeure pas moins que son rêve pourrait toutefois se réaliser, et ce, même s’il ne fait plus partie de ce monde.

Le couple s’était marié en 2015 et les deux amoureux avaient planifié d’avoir un bébé en 2020 et Jermimah était tellement décidée à devenir maman, qu’elle avait consulté 27 divers spécialistes afin de s’assurer que son corps était apte à porter la vie.

Mais mercredi dernier, le 14 août 2019, Sebastian décidait de s’enlever la vie.

Alors que Jermimah aurait très bien pu se laisser abattre par le choc, le soir même du décès de Sebastian, elle était à la New South Wales Supreme Court afin d’obtenir l’autorisation de prélever le sperme de son conjoint.

D’ailleurs, Jermimah était fermement décidée à tout faire ce qu’elle pouvait en ce sens, car elle aurait très bien pu se laisser décourager par le coroner qui l’avait informée qu’en 7 ans, une seule autorisation du genre avait été accordée.

Jermimah a donc contacté l’avocat qui était parvenu à obtenir cette autorisation suite au suicide d’un homme en 2016 et quelques heures seulement après le décès de Sebastian, elle défiait toutes les prédictions en obtenant gain de cause!

Le combat n’est toutefois pas encore gagné pour Jermimah, car elle devra à nouveau se rendre au tribunal afin d’obtenir cette fois-ci l’autorisation d’utiliser le sperme en question.

Souhaitons à Jermimah qu’elle remporte cette autre manche.

Dans un tel cas, Jermimah se dit prête à être mère monoparentale, même si elle aurait grandement préféré élever ses enfants en compagnie de Sebastian.

Enfin, Jermimah a expliqué que Sebastian avait été grandement affecté par la mort de son père 18 mois auparavant et que la dépression avait fini par avoir raison de lui.

Laisser un commentaire