Elle tue sa fille de 4 mois en s’endormant sur elle après avoir bu et fumé du cannabis

En octobre dernier, une mère complètement intoxiquée s’est endormie accidentellement sur sa petite fille de 4 mois et l’a complètement étouffé. Les médecins qui ont examiné le corps de l’enfant viennent de conclure à une mort accidentelle causée par la négligence de la mère, mais aussi de son conjoint.

C’est le Daily Mail qui rapporte l’histoire de Mild Stucinskaite, une mère de famille qui habite dans le quartier de Walton dans la ville de Liverpool en Angleterre. En effet, le 14 octobre dernier, elle a été retrouvée complètement inconsciente par des voisins. Elle avait beaucoup bu d’alcool et avait également consommé du cannabis. Résultat ? Elle s’est endormie sur sa petite fille, Mija Krupaityte, âgée seulement de 4 mois et l’a totalement asphyxiée. L’enfant ne s’en sortira pas bien que les voisins aient tenté de la ramener à la vie grâce à un massage cardiaque et que les secours soient arrivés rapidement.

D’après les informations relayées par le Daily Mail, le taux d’alcoolémie de Mija Krupaityte était 4 fois supérieur à celui qui est autorisé lorsqu’on conduit une voiture. Ce soir-là, le père de la petite fille, Audrius Krupaitis, était également présent, indique le média britannique. Malheureusement, lui aussi était complètement saoul et était affalé dans un fauteuil incapable de faire le moindre mouvement. Les deux parents se sentent tous les deux responsables, la mère affirme s’être assise sur l’enfant alors que le père se reproche de s’être endormi et de n’avoir rien fait pour éviter ça.

Le Daily Mail explique que les deux parents âgés de 32 ans ont été dans un premier temps arrêtés avant d’être relâchés. Les enquêteurs ont conclu qu’il y avait eu une négligence parentale qui avait conduit à la mort accidentelle de la petite fille. Il ne s’agissait pas d’un acte prémédité. Le fait que les deux parents furent extrêmement intoxiqués ce soir-là expliquerait le décès tragique de leur enfant. Le média britannique souligne qu’il n’y a pas de traces violences comme on pourrait en voir sur des cas d’enfants qui se font tuer volontairement par leurs parents.

Reste à savoir quel sort réserve la justice britannique aux deux parents. Pour le moment, nous n’avons pas d’information à ce sujet. Il s’agit donc d’un dossier à suivre.

Laisser un commentaire