Mexique: Elle injecte de l’héroïne à son bébé puis le jette dans un sac poubelle

Il s’agit d’une des histoires les plus épouvantables qu’on a eu l’occasion d’entendre au cours des dernières semaines et elle nous vient des États-Unis où une femme a injecté de l’héroïne à son bébé qui venait de naître avant de le jeter dans un sac poubelle.

C’est Metro News qui rapporte cette nouvelle complètement effroyable en provenance de la ville de Santa Fe au Nouveau-Mexique. Tout a commencé lorsqu’un homme qui rentrait d’un voyage au Colorado se rend compte que sa femme n’est plus enceinte à son retour. Face à une situation aussi inattendue et aux réponses évasives de sa compagne, il décide d’alerter la police afin de mettre les choses au clair. Il en a profité également pour indiquer à la police que sa petite amie était une consommatrice fréquente d’héroïne.

Face à ces deux informations assez troublantes, la police décide de rendre visite à cette femme assez instable, raconte Metro News. Le média britannique indique qu’elle habite dans une roulotte. Une fois arrivée sur place, les policiers lui posent des questions et elle se met enfin aux aveux. Elle explique qu’elle a accouché par elle-même, mais qu’elle ne se souvenait pas de la date exacte. Elle a expliqué également aux officiers qu’elle avait perdu connaissance à cause de la douleur et qu’à son réveil, le nouveau-né était inconscient.

Une version des faits qui ne correspond pas avec celle du père de l’enfant qui affirme que sa compagne a injecté de l’héroïne au nouveau-né. Toutefois, il semblerait que la police croit davantage la version du père que celle de la mère qu’il juge incohérente. Une fois entrés dans la roulotte, les policiers se rendent compte qu’il y a une odeur nauséabonde qui y règne, comme s’il s’agissait d’une odeur de mort. Après avoir fait le tour des lieux, ils se sont rendu compte qu’il y avait un sac poubelle à côté des toilettes et en l’ouvrant, ils ont découvert l’enfant à l’intérieur.

Metro News indique qu’une autopsie a été réalisée qui confirme qu’une injection d’héroïne a été faite à l’enfant. Toutefois, les résultats complets de l’autopsie n’ont pas été communiqués et la police est restée très discrète concernant les suites qui seront données à cette affaire. Il s’agit donc d’un dossier à suivre.

Laisser un commentaire