Corse-du-Sud : une jeune roumaine victime de viol et séquestration à Lecci

Le conte de fée s’est transformé en cauchemar pour cette jeune roumaine de 25 ans qui s’est présentée hier matin à la gendarmerie de Porto-Vecchio après deux mois de calvaire.

La jeune femme était arrivée en Corse au mois de juillet pour rejoindre un compatriote rencontré sur les réseaux sociaux, un homme âgé de 45 ans, manœuvre sur les chantiers et résidant à Lecci, en Corse-du-Sud.

Très vite la relation dégénère. La jeune femme subit de la part de son nouveau compagnon des violences à répétition, des viols. Il fait d’elle son esclave sexuelle et lui fait subir des pressions psychologiques. Il lui confisque ses papiers et son téléphone, menace de s’en prendre à sa famille si elle parle.

Une séquestration mentale mais aussi physique qui va la réduire au silence et l’empêcher d’appeler à l’aide. Jusqu’à hier où elle arrive à fuir et décide enfin de mettre fin à son calvaire en se rendant à la gendarmerie. Son témoignage est pris très au sérieux.

L’homme a été arrêté hier soir et placé en garde à vue à la brigade de Porto-Vecchio. Un interprète est attendu dans la journée pour pouvoir l’interroger et connaître sa version des faits.

La jeune roumaine a quant à elle été mise en sécurité par les services judiciaires et sociaux. La brigade de recherche de la gendarmerie de Porto-Vecchio poursuit quant à elle ses investigations dans ce dossier. Une enquête préliminaire a été ouverte pour dégradations de bien, viol et séquestration par le parquet d’Ajaccio.

Laisser un commentaire