Pour avoir tué sa femme à Nancy, il est condamné à 20 ans de prison

Jonathann dans le meurtre d’alexia Daval aurait-il copié sur ce meurtre, qui s’est joué à la session d’assises de Nancy ? En effet, le meurtre jugé par la Cour d’assises de Nancy est similaire à la découverte de la jeune femme à Gray.

L’homme jugé à Nancy vient d’être condamnée à 20 ans de prison. Une femme retrouvée carbonisée dans un bois à quelques kilomètres de leur domicile. La jeune femme était infirmière. Le conjoint condamné à 20 ans de réclusion à toujours nie les faits et à même été absent à la seconde semaine de procès. L’avocat Général avait requis 22 ans de réclusion et les jurés ont en parties suivi les demandes de l’avocat Général. La violence entre conjoints et l’affaire médiatique de Haute-Saône ont été évoqués durant les débats. Une affaire en cours d’instruction qui a forcément plané sur le procès nancéien.

Une condamnation pour un meurtre sur fonds de violences conjugales dont l’homme basera sa défense sur le fait qu’il était victime de violences conjugales et que sa conjointe avait de l’emprise sur lui. Mais il certifie ne pas être l’auteur de ce meurtre…

Jonathann aussi disait cette phrase… Et pourtant… Il a fini par être condamné malgré ses dénégations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.