Un ado britannique poignarde ses parents et se jette dans un ravin à Tenerife

Un garçon britannique de 15 ans s’est jeté dans un ravin de 15 mètres de profondeur après avoir poignardé ses parents dans la station balnéaire de Costa Adeje, sur l’île espagnole de Tenerife. Gravement blessés, le père et la mère ont été emmenés à l’hôpital. Le garçon, qui a survécu à son saut, se trouve dans un autre hôpital sous la surveillance de la police. 

Selon les médias britanniques, les faits se sont déroulés mercredi après-midi devant des dizaines de vacanciers dans une zone touristique très fréquentée de la station balnéaire de Costa Adeje, à Tenerife. D’après des témoins, le garçon de 15 ans aurait sorti un couteau au cours d’une dispute avec ses parents et se serait soudainement mis à crier et à les poignarder. Il se serait ensuite jeté d’un ravin de 15 mètres de profondeur situé en plein cœur de la ville. 

La mère du garçon a été emmenée d’urgence au centre de santé El Mojón, à Arona. Quant au père, il a été transféré à l’hôpital universitaire Nuestra Señora de la Candelaria, dans le nord de l’île. L’adolescent, qui a également survécu, est grièvement blessé. Il n’a pas encore été officiellement arrêté, mais il a été placé sous la garde d’agents de la police nationale.

La police décrit l’attaque comme “très violente” et a ouvert une enquête. À ce stade, l’affaire est traitée comme un cas de violence familiale, mais la santé mentale du jeune garçon pourrait avoir joué un rôle. “Les enquêteurs croient qu’il ne s’agit pas d’un cas typique de violence familiale, et qu’il pourrait plutôt être lié à des problèmes de santé mentale dont souffrirait l’adolescent”, a déclaré un porte-parole de la police nationale espagnole.

Après cet incident, qui a choqué les habitants de Costa Adeje, les autorités vont examiner comment sécuriser le ravin, baptisé le “barranco”, situé en pleine zone touristique. Selon les médias locaux, l’adolescent aurait choisi un “lieu symbolique” pour son geste. Il a en effet poignardé ses parents à quelques mètres d’un poste de police et d’une gare routière très fréquentée. Il pourrait donc s’agir d’un “appel à l’aide”. 

Selon les médias locaux, la famille, dont l’identité n’a pas été dévoilée, n’était pas en vacances et résiderait de manière permanente à Tenerife.

Laisser un commentaire