Un pédophile évite la prison parce que ça serait “trop difficile pour lui”.

Un homme qui a été déclaré coupable d’avoir approché des jeunes filles est parvenu à sortir de prison après que le juge ait appris qu’il avait eu une jeunesse difficile et qu’il pourrait être grandement “affecté” par une sentence de prison.

L’homme de 19 ans nommé Kyle Sweet ciblait de jeunes adolescentes de 13 et 14 ans à qui il envoyait des photos de ses parties intimes et des vidéos de lui en train de se masturber, en plus de demander à ses victimes de lui envoyer des vidéos sexuelles.

Sweet a été confronté par la mère de sa plus jeune victime qui lui a rappelé dans une discussion face-à-face l’âge de sa fille.

L’homme a été arrêté à sa demeure située à Blackpool en décembre dernier, mais alors que l’enquête à son sujet était toujours en cours, Sweet a tenté d’aborder deux autres jeunes victimes, ce qui a mené à une nouvelle arrestation en février.

Sweet aurait dû écoper d’une sentence d’emprisonnement de 14 mois, mais la Preston Crown Court a plutôt décidé de le condamner à 3 ans de prison à domicile après avoir découvert qu’il souffrait d’un trouble du déficit de l’attention.

Le pédophile était en prison depuis sa seconde arrestation et Sweet affirme avoir été l’esclave sexuel de plusieurs prisonniers.

Des gardiens de prison ont bien tenté de le protéger, mais il était impossible d’avoir l’oeil sur lui en permanence.

Au moment de rendre sa sentence, le juge Andrew Wooman a précisé qu’il avait tenu compte du fait que les agissements de Sweet avaient débuté à l’âge de 18 ans. Le juge a reconnu que Sweet présentait de sérieux troubles de personnalité et de comportement, mais il a indiqué qu’une sentence d’emprisonnement n’aiderait en rien à corriger les problèmes auxquels il faisait face. 

Laisser un commentaire