La maman diabolique qui a tué ses enfants qui gênaient à sa vie sexuelle en prison

Louise Porton, 23 ans, avait été condamnée à la prison à vie le 1er août dernier pour les meurtres de ses filles Lexi Draper, 3 ans, et Scarlett Vaughan, 16 mois. 

Elle avait étouffé à mort ses deux fillettes car elles gênaient sa vie sexuelle

Ses enfants étaient devenues pour elle un « fardeau », et « l’empêchaient de faire ce qu’elle voulait, c’est-à-dire de rencontrer des hommes et d’avoir des rapports sexuels en échange d’argent pour son shopping ». 

On apprend que la jeune femme est devenue totalement accroc au chocolat en prison. 

Un mois après sa condamnation, la mère diabolique dépense tout son argent en Kinder Bueno. 

Actuellement incarcérée à la prison de HMP Foston Hall, dans le Derbyshire (Royaume-Unis), elle ne pourra demander une libération conditionnelle que dans 32 ans. 

Elle sera alors âgée de 55 ans. 

Laisser un commentaire