Société : L’éducation Nationale refuse la scolarisation de mon fils de 4 ans

C’est une mère en colère qui a contacter notre rédaction, son fils Arthur âgé de 4 ans, n’est toujours pas scolarisé malgré la demande depuis plus d’un an et demi de ses parents auprès de l’académie de Nancy ( Meurthe-et-Moselle).

Imbroglio total du rectorat qui refuse de permettre à cet enfant d’être scolarisé comme les autres enfants. Cette maman se sent incomprise et aimerai que l’éducation Nationale explique à son petit bonhomme pour quelles raisons une fois de plus Arthur n’a pas pu faire sa rentrée à l’école.

Cette enfant est juste allergique à certains composant alimentaire, et des précautions connus sont à prendre. La mère a donc proposé des multiples solutions, et à même proposer de participer financièrement à l’élaboration d’un PAI et d’une adaptation simple pour qu’Arthur puisse aller à l’école. Mais l’école se refuse à faire preuve de bienveillance à l’égard de ce petit bonhomme qui sait très bien expliquer sa maladie, et dire ce qu’il ne doit pas toucher, ou manger.

Pas de quoi éveiller l’éducation Nationale, qui envisage mais très partiellement une rentrée pour 2020 pour l’enfant. Pourtant l’instruction est obligatoire pour l’enfant. Ecole privé trop cher, Ecole à la maison ? Qui permet de vivre si les parents ne peuvent plus se rendre au travail ?

Alors Marie-Pierre a décidé d’en faire un combat, une force pour Arthur, car pour ce petit bonhomme l’école c’est la vie, et c’est surtout la seule possibilité pour l’enfant d’être sociabilisé correctement.

L’éducation Nationale ne l’entend pas de cette oreille visiblement… Bien qu’alors un comportement humain serait plutôt de mise envers cette famille. D’autant que le Grand frère lui va a l’école. Pourquoi ? Comment le Rectorat peut-il a ce point botter en touche et éviter de donner plus de précisons et surtout décider une bonne fois pour toute des choses ? Les on va essayer, on cherche des solutions, Marie-Pierre ne peut plus… Elle a donc décidé de parler, de s’exprimer pour porter haut et fort la situation d’Arthur…

Voici son témoignage poignant :

Laisser un commentaire