Justice: Trahi par un mégot 41 ans après le meurtre d’une adolescente en Alaska

Grâce à la généalogie génétique, un Américain de 62 ans a été inculpé pour le meurtre d’une adolescente de 16 ans, Shelley Connolly, suppliciée en 1978 en Alaska.

Trahi par un mégot, Donald McQuade, un Américain de 62 ans, a été interpellé 41 ans après le viol et le meurtre d’une adolescente en Alaska. L’ADN présent sur la cigarette correspondait à celui prélevé sur le corps et sous les ongles de la victime. Inculpé de meurtre, Donald McQuade a été écroué le 30 août dans une prison de l’Oregon. Il aurait avoué avoir eu des relations sexuelles avec l’adolescente, mais nié l’avoir tuée.

Le cold case Shelley Connolly a longtemps hanté la police de l’Alaska. Cette affaire non élucidée a d’autant plus marqué les esprits que cette jeune fille de 16 ans a péri dans des circonstances atroces.

Retour en 1978. Le 7 janvier, deux auto-stoppeuses découvrent un corps, près d’une voie ferrée à 25 km au sud d’Anchorage. Il s’agit de celui de Shelley Connolly, portée disparue depuis peu. Cette adolescente, qui rêvait de devenir coiffeuse, avait été aperçue dans un bar, en compagnie de quatre hommes. Puis, plus aucun signe de vie.

Un sexagénaire connu pour des délits mineurs

L’autopsie révèle que la victime a été agressée sexuellement, battue puis traînée par un véhicule. Détail terrible, la jeune fille a vraisemblablement été abandonnée encore vivante par ses agresseurs. Elle aurait rampé dans la neige pour tenter de rejoindre une route, avant de succomber.

Pendant des années, puis des décennies, l’enquête sur ce crime n’a abouti qu’à des impasses. En mai 2018, la police décide de miser sur la généalogie génétique. Un échantillon d’ADN, recueilli sur la victime, est comparé à une banque de données génétiques. Les ordinateurs livrent le nom d’une femme. Elle n’a pas le profil d’un suspect mais elle est la cousine germaine de trois frères, dont Donald McQuade, sexagénaire connu pour des délits mineurs installé dans l’Oregon.

Les policiers se focalisent sur lui. Ils le surveillent discrètement et récupèrent même ses mégots de cigarettes. C’est ainsi que cet homme, qui n’avait jamais été dans les radars des enquêteurs mais vivait en Alaska en 1978, a été arrêté.

« Heureuse » et « triste » à la fois, la mère de Shelley Connolly espère que la généalogie génétique permettra de résoudre d’autres crimes non élucidés.

Laisser un commentaire