Justice: L’histoire d’un prof s’est transformée en sordide affaire de proxénétisme aggravé

Ils avaient déjà vécu une relation passionnelle en 1974–1975, quand lui était un jeune professeur d’économie de 24 ans dans un lycée de la région parisienne et elle, son élève âgée de 16 ans à l’époque.

Ils s’étaient retrouvés en 2014, après 40 ans sans se voir. Et c’est là que la belle histoire s’est transformée en sordide affaire de proxénétisme aggravé.

Jeudi, le tribunal correctionnel de Saintes (Charente-Maritime) a condamné l’homme, aujourd’hui âgé de 69 ans, à une peine de deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt, relate Sud Ouest.

Elle souffrait de la maladie d’Alzheimer

Il a été reconnu coupable d’avoir “aidé” son ancienne compagne, aujourd’hui âgée de 61 ans et placée dans une maison de retraite spécialisée, à se livrer à la prostitution, alors qu’elle souffrait de la maladie d’Alzheimer. Les faits ont débuté fin 2017, quelques mois avant que le diagnostic soit posé, en mars 2018, et se sont poursuivis dans les semaines qui ont suivi.

Devant le tribunal, l’homme a assuré que sa victime avait besoin à la fois d’argent et d’une vie sexuelle épanouie qu’il dit ne plus pouvoir lui offrir. “Je ne l’ai jamais forcée” a-t-il affirmé à la barre. Non seulement il était présent lors des rencontres tarifées se déroulant dans l’appartement de la femme, à Royan, mais il fixait les rendez-vous, accueillait les clients et tenait la comptabilité.

Comble de l’horreur : il insistait parfois pour convaincre sa compagne quand celle-ci, décrite comme “absente” ou “bizarre” par certains clients, était réticente à passer à l’acte.

Laisser un commentaire