Amiens : La police secourt une femme victime de violences conjugales grâce à un signalement en ligne

Alors que son mari lui confisquait son téléphone portable, la victime a pu donner l’alerte en se connectant sur la plateforme du site service-public.fr dédiée au signalement des violences sexuelles et sexistes.

Une femme habitant à Amiens, dans la Somme, a pu être secourue par la police après avoir échangé avec une opératrice de la plateforme du site service-public.fr dédiée au signalement des violences sexuelles et sexistes, rapporte ce dimanche Europe 1.

La victime, à qui son mari violent avait confisqué son téléphone portable, s’est connectée sur le site en question et a pu échanger avec une opératrice, indiquant que son mari était violent “et qu’elle se sentait seule face à cette situation”, relate Sandrine Masson, cheffe de la plateforme, au micro de la radio.

Prévenue, la voisine n’a pas appelé la police

La victime a aussi expliqué avoir déjà prévenu sa voisine, mais que cette dernière n’avait pas prévenu les forces de l’ordre.

Comprenant l’ampleur du danger encouru, l’opératrice de la plateforme en contact avec la victime est parvenue à la localiser grâce à son adresse IP, et a transmis le relais aux policiers locaux, qui sont intervenus dans la foulée.

Le mari agresseur a été interpellé et jugé en comparution immédiate. Il a été condamné à 15 mois de prison ferme. Selon Europe 1, l’homme frappait et menaçait depuis plusieurs mois sa femme et leurs deux enfants âgés de 13 et 15 ans.

Une plateforme accessible tous les jours, à chaque instant

Sur la page d’accueil de la plateforme, il est souligné que ce service en ligne “permet de dialoguer en direct 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 avec un policier ou un gendarme spécialement formé et d’instaurer un échange personnalisé avec lui afin de signaler des faits de violences sexuelles et/ou sexistes dont vous êtes victime et pour lesquels vous êtes en recherche d’informations, de conseils ou d’assistance”. 

Laisser un commentaire