Ce que l’on sait, trois mois après la disparition de Théo Hayez

Ce samedi 31 août, cela faisait exactement 3 mois que l’on a perdu toute trace de Théo Hayez, ce jeune randonneur belge parti vivre un an en Australie. Mais son papa, Laurent, ne désarme pas, et il vient de rejoindre Byron Bay, après un premier voyage infructueux en juin, pour tenter d’obtenir des réponses aux questions que la famille se pose toujours. C’est en effet dans cette petite côtière, prisée des fans de surf, que l’on a aperçu Théo la dernière fois, dans une soirée au Cheeky Monkey, et enregistré la dernière localisation de son GSM, près du phare local.

Depuis, malgré une enquête minutieuse et de nombreuses fouilles et battues des environs, avec la collaboration de la communauté locale, impossible de retrouver la trace du jeune Belge. 

Le soutien des volontaires locaux a d’ailleurs beaucoup touché Laurent Hayez: “C’est bizarre parce que c’est là que Theo a disparu. Mais je me sens chez moi ici.

C’est un bel endroit. C’est un paradis “, a-t-il déclaré lundi à The Australian. “C’est comme si nous vivions un cauchemar au paradis…

Laurent Hayez doit rencontrer la police cette semaine. “Nous n’avons plus beaucoup d’espoir, nous sommes réalistes “, a-t-il déclaré au quotidien australien. “Mais nous aimerions avoir des réponses aux questions que nous posons’.

Ces dernières semaines, des chiens renifleurs, spécialisés en détections des cadavres ont été emmenés pour fouiller les environs du phare de Cape Byron. Mais toujours sans résultat.

Laisser un commentaire