Schiltigheim: Une marche blanche après l’incendie meurtrier qui a causé la mort d’un garçon de 11 ans

Un incendie d’origine criminelle dans un immeuble de Schiltigheim, dans le Bas-Rhin, a causé la mort d’un garçon de 11 ans et blessé huit personnes le 3 septembre.

Une marche blanche a réuni environ 400 personnes ce samedi à Schiltigheim, près de Strasbourg, afin de rendre un émouvant hommage à Maël, un enfant de 11 ans mort début septembre dans l’incendie criminel de son immeuble.

“En hommage à Maël”   

Une semaine après un premier rassemblement, le cortège est parti en fin de matinée du parvis de la mairie pour un trajet silencieux dans le centre-ville. De nombreux participants avaient revêtu un t-shirt imprimé montrant sur le devant la photo de l’enfant avec l’inscription “en hommage à Maël”. La phrase “L’amour est plus fort que tout, on t’aime” était également visible derrière les t-shirts, distribués par les organisateurs.
    
Une brève halte a eu lieu sur les lieux du drame où le père de Maël a brièvement expliqué comment son fils s’était retrouvé piégé par les flammes, avant de prendre longuement sa fille dans ses bras. La marche a ensuite rallié l’école de Maël, où plusieurs prises de parole ont eu lieu.
    
Son père s’est de nouveau exprimé, cette fois pour expliquer, la voix altérée par l’émotion, comment Maël, atteint d’une maladie génétique rare, avait pu guérir grâce à une greffe de moëlle donnée par l’un de ses frères. “Je remercie tout le monde”, a-t-il lancé à la foule, avant d’enlacer ses deux fils et sa fille pour leur murmurer : “il (Maël) est au paradis”.

Le suspect mis en examen   

“Que ça ne se reproduise plus! Qu’un enfant de 11 ans ne puisse plus perdre la vie pour rien!”, s’est exclamé l’oncle de Maël, François Deghaud. Son neveu sera inhumé le 21 septembre à Schiltigheim, a-t-il précisé.
    
L’incendie avait débuté peu avant 04H00 le 3 septembre dans les communs d’un immeuble de deux étages du centre de Schiltigheim. Le corps de l’enfant a été retrouvé dans un appartement du premier étage. Onze personnes ont par ailleurs été blessées, certaines ayant sauté par la fenêtre pour échapper aux flammes.
    
Un homme de 22 ans, repéré grâce à la vidéosurveillance, a été mis en examen vendredi et placé en détention provisoire après avoir avoué être l’auteur de l’incendie. Expliquant être ivre au moment des faits, il n’a avancé “aucun mobile particulier” à son acte, selon le parquet de Strasbourg.

Laisser un commentaire