Allier: deux enfants au pain et à l’eau après des impayés de cantine

La mairie de Saint-Pourçain-sur-Sioule a pris cette décision après avoir payé pour la famille un an de cantine aux deux enfants. Les parents ont régularisé la situation le soir-même.

Excédée par les impayés d’une famille, la mairie de Saint-Pourçain-sur-Sioule, dans l’Allier, a pris une décision drastique: servir du pain et de l’eau à deux enfants scolarisés dans l’un de ses établissements, a rapporté lundi France 3 Auvergne Rhône-Alpes. “C’est maladroit mais je l’assume”, se justifie l’édile LR Emmanuel Ferrand.

Un électrochoc

Lundi, à l’école primaire Michelet Berthelot, deux enfants d’une même famille, scolarisés en classes de CE2 et en CM1, ont eu pour déjeuner du pain frais et de l’eau. Un repas choisi par la municipalité pour “faire un électrochoc aux parents de ces deux enfants”, explique le maire à la chaîne locale.

Ces derniers n’ont pas payé la cantine depuis plus d’un an. La municipalité prenait jusque-là en charge les quatre repas hebdomadaires des deux enfants. Mais face au silence de la famille malgré les nombreuses relances de la mairie, cette dernière a décidé d’agir.

“Nous avons un tiers des parents qui ne règlent pas la cantine soit environ 50 familles, dont 14 en réelle difficulté. Cela représente plus de 5000 euros d’impayés par an. C’est la seule famille qui nous laisse sans réponse. Avec les autres nous avons trouvé des solutions via le CCAS ou les services sociaux”, a encore indiqué à France 3 Emmanuel Ferrand.

“Ce sont des problèmes d’adultes”

Les fonctionnaires de l’école, “mis devant le fait accompli”, désapprouvent totalement cette décision:

“Je suis en total désaccord avec la façon dont cette affaire a été menée. Ce sont des problèmes d’adultes. Des enfants n’ont pas à être privés de repas. J’ai vraiment été choqué”, déclare ainsi à France 3 l’un d’entre eux, souhaitant rester anonyme. 

Face aux critiques, Emmanuel Ferrand assume: “Je regrette cette décision, c’est maladroit certes mais je l’assume. Que faire devant l’accumulation des factures et l’absence de réponse?” L’électrochoc a en tout cas été efficace puisque les parents ont réglé les frais de cantine le soir-même.

Laisser un commentaire