Australie: Un père blesse gravement son bébé en le piétant sur l’estomac parce qu’il avait renversé son lait.

Un père a plaidé coupable pour avoir blessé grièvement son bébé. L’homme a été condamné à une peine d’emprisonnement de 6 ans.

C’est dans le Queensland, en Australie, qu’un père s’en est violemment pris à son bébé en le piétinant au niveau de l’estomac parce que celui-ci venait de renverser accidentellement son lait.

L’agression dont a été victime la fillette de 13 mois a été si violente qu’elle ne pourra jamais manger par elle-même jusqu’à la fin de ses jours.

Suite à cette agression, la fillette a dû subir une chirurgie consistant à retirer 57% de son pancréas.

Le père, qui est originaire de Chinchilla, a été condamné à une peine d’emprisonnement de 6 ans par la Brisbane District Court, en Australie.

Les médias locaux rapportent que le père aurait déclaré qu’il ne voulait pas piétiner trop fort son enfant parce qu’il ne voulait pas se faire mal au pied.

L’incident troublant s’est produit le 12 mai 2018 et lors de l’arrivée de la fillette à l’hôpital, les médecins ont déclaré que son corps présentait des blessures similaires à celle d’une accidentée de la route.

La procureure Sandra Cupina n’a pas hésité à condamner les gestes posés par le père en affirmant devant la cour: « Sans intervention chirurgicale, elle serait morte. Pour le reste de sa vie, elle sera à la merci d’une thérapie de remplacement d’enzymes pancréatiques afin de pouvoir digérer sa nourriture. De plus, elle devra consulter toute sa vie divers intervenants et spécialistes. »

Lorsque le père a été questionné sur les raisons qui l’ont poussé à piétiner violemment sur l’estomac de sa fille, celui-ci a déclaré qu’il avait perdu patience parce qu’elle avait renversé son lait sur elle.

Le nom du père ne peut pas être dévoilé pour des raisons légales afin de protéger l’anonymat de la fillette. 

Le père a été condamné à une peine d’emprisonnement de 6 ans et il sera éligible à une demande de libération conditionnelle lorsqu’il aura purgé 22 mois de sa sentence.

Laisser un commentaire