Lorraine: un homme soupçonné de roder à proximité d’écoles, les autorités appellent à la prudence

Un homme au comportement jugé suspect, décrit comme un quadragénaire portant une moustache, est soupçonné d’avoir proposé à  une fillette de s’asseoir dans sa voiture. La municipalité a appelé à plus de vigilance.

Âgée de 10 ans, une fille affirme avoir été abordée par un homme en voiture à Molvrons en Meurthe-et-Moselle, alors qu’elle rentrait de l’école, le 10 septembre dernier. Quatre jours après et avec ses parents, elle a fait une déposition à la gendarmerie de Nomeny après en avoir informé la mairie, raconte Lorraine actu ce samedi.

D’après la petite fille, l’homme l’aurait approchée alors qu’elle rentrait seule chez elle en marchant avant de lui proposer de s’asseoir à côté de lui et de la “conduire chez elle”, d’après son audition à la gendarmerie. La fillette a alors refusé en fuyant vers sa maison.

L’homme roulerait en Citroën Cactus blanche et noire

Lors de l’audition, l’écolière a décrit l’homme comme ayant une quarantaine d’années, moustachu et portant des lunettes de soleil. Le véhicule recherché correspondrait à une Citroën Cactus blanche et noire, aux vitres teintées. 

Les gendarmes, qui ont pris “très au sérieux” l’affaire, sont à sa recherche.

“Nous avons été alertés par des parents et par les autorités qu’une voiture rôdait prés des écoles de plusieurs communes au moment de la sortie des élèves. Nous vous demandons la plus grande vigilance et de prévenir soit le maire ou la gendarmerie en cas de présence anormale”, a déclaré la municipalité du village sur son site internet

“J’appelle les parents à être plus prudents”

Le maire, interrogé par Lorraine actu, ne veut pas faire paniquer les habitants. 

“On a publié ce message de prudence dans un souci de prévention. Même si on est à la campagne dans un environnement protégé, on n’est pas à l’abri. J’appelle les parents à être plus prudents que d’habitude et à regarder si des voitures suspectes rodent autour de l’école. Tout le monde se connaît ici, il y a seulement 80 enfants scolarisés”, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire