Société : Ils créent de faux profils d’enfants sur les réseaux sociaux pour traquer les pédophiles

Sur Internet se forment des groupes de lutte contre la pédophilie. Ils piègent des utilisateurs en utilisant de faux profils, mais cette méthode n’est pas cautionnée par la police.

Elle se surnomme Neila Moore et a fait de la lutte contre la pédophilie son combat. Cette mère de famille crée, avec son équipe de 25 personnes, de faux profils d’enfants sur les réseaux sociaux. Elle discute et donne de faux rendez-vous à des pédophiles présumés afin de les piéger.

“Sur mon faux profil, dans ma bio, je cite mon âge. Donc le prédateur quand il va voir ce compte, il va voir que j’ai 13 ans”, témoigne-t-elle auprès de BFMTV.

Une fois le rendez-vous donné, elle piège la personne. Son équipe, la team Moore, accumule conversations, photos et vidéos et les transfère à la police. Selon leurs dires, leurs actions seraient à l’origine de 11 arrestations.

“Quand on commence à mettre un appât en ligne, au bout de quelques heures on commence à avoir des demandes d’amis. Au bout de quelques jours une cinquantaine, une centaine d’hommes, au bout de quelques semaines on commence à recevoir des photos, des propositions sexuelles indécentes”, affirme la mère de famille.

Ces actions, sans être illégales, ne sont néanmoins pas cautionnées par la police et les spécialistes de la lutte antipédophile critiquent ces méthodes.

“Nous, on en fait des multiples des arrestations, beaucoup plus que 11, réagit Philippe Guichard, directeur de l’Office central pour la répression des violences aux personnes. C’est aucunement comparable avec les chiffres qu’on peut amener, on travaille très bien avec nos moyens, les autres services de France aussi. Est-ce que c’est suffisant? C’est une question qui se pose vraiment, effectivement. Mais ce n’est pas à la population de pallier une éventuelle déficience des services de l’État.”

Neila Moore n’a pas pour autant le projet de s’arrêter. Cette mère a fait de ce combat une raison de vivre, à côté de son travail, et ce, même si ce genre de comportement inquiète les policiers.

Laisser un commentaire