Un cambrioleur force sa victime à choisir entre être violée ou faire l’amour avec son propre fils.

Les autorités ont rapporté qu’une femme avait été victime d’un viol par un cambrioleur qui lui avait donné le choix entre se faire tuer, se faire violer ou faire l’amour avec son propre fils.

Le cambrioleur de 33 ans nommé Joshua Henderson s’était fait passer pour un employé de la construction quand il s’en est pris à sa victime lundi dernier, dans son appartement du Queens, à New York.

Le New York Daily News explique que l’homme avait fait croire qu’il devait monter du matériel au haut de l’immeuble dans lequel sa victime vivait. C’est par la suite qu’il s’est introduit dans l’appartement de sa victime en passant par une fenêtre vers 18h, le 16 septembre dernier.

Le cambrioleur a ligoté sa victime de 25 ans, puis après lui avoir fait croire qu’il avait une arme sur lui, Henderson a commencé à fouiller dans l’appartement pour y trouver des bijoux et de l’argent.

Une fois que le voleur a ratissé l’appartement, au lieu de quitter tout simplement les lieux, Henderson a décidé de proposer un choix d’une absurdité troublante à sa victime. Ainsi, elle allait devoir choisir entre se faire violer par le cambrioleur, se faire tuer ou faire l’amour avec son propre fils.

La victime a donc décidé d’être violée tandis que son jeune fils avait été ligoté dans la salle de bain.

Quand le violeur a terminé son agression, il a aspergé sa victime d’eau savonneuse dans l’espoir de détruire les traces de son ADN.

Des images filmées par des caméras de surveillance ont permis d’identifier Henderson et la victime l’a identifié lors d’une opération policière où différents suspects étaient présentés à la victime.

Henderson, qui est père de 3 enfants, avait un lourd passé criminel en matière de cambriolages et la police croit maintenant qu’il pourrait être lié à plusieurs affaires de viols qui n’avaient toujours pas été résolues.

Enfin, la conjointe d’Henderson se dit convaincue que son amoureux n’a rien fait et que les tests d’ADN prouveront son innocence.

Laisser un commentaire