Insolite: Leur fille adoptive de 6 ans était en fait une naine sociopathe de 22 ans

Kristine et Michael Barnett, 45 et 43 ans, étaient fous de joie quand ils ont adopté Natalia, une fillette de 6 ans originaire d’Ukraine, en Floride en 2010. Mais très rapidement, le rêve a tourné au cauchemar.

Natalia aurait tenté de pousser sa mère adoptive contre une clôture électrique, versé de la javel dans son café et ou menacé le couple de les poignarder.

Puis Kristine a eu des doutes sur l’âge de Natalia. Car elle ne jouait jamais avec des jouets d’enfants, recherchait la compagnie d’adolescents et utilisait un vocabulaire plutôt sophistiqué pour une petite fille.

«Natalia était une femme : elle avait ses menstruations et des dents d’adulte. Elle n’a jamais grandi, alors que même les enfants atteints de nanisme poursuivent leur croissance», explique-t-elle à la presse britannique.

En menant des recherches auprès des services administratifs américains, elle a appris la terrible vérité : Natalia n’était pas née en 2003 mais en 1989 en Ukraine. Ce n’était donc pas une petite fille mais une adulte de 22 ans atteinte de nanisme.

Natalia avait émigré aux Etats-Unis avec sa famille puis ses parents biologiques l’avaient abandonnée, avant qu’elle ne soit placée dans un foyer et soit adoptée par le couple Barnett.

En 2013, se sentant menacé, le couple a abandonné Natalia dans un appartement de l’Indiana, avant de s’enfuir au Canada.

Natalia, qui pourrait désormais avoir 30 ans, est introuvable et les Barnett n’ont plus de lien avec elle depuis 2016.

Le 11 septembre dernier, les Barnett, désormais divorcés, ont été accusés d’avoir abandonné Natalia par un juge de l’Indiana, et d’avoir falsifié l’état-civil de leur fille.

Après s’être présentés à la police les 18 et 19 septembre, ils ont chacun été libérés contre deux cautions de 5.500 et 5.000 dollars. Ils devaient comparaître mardi devant le Tribunal.

Laisser un commentaire