Suicide dans une école : La lettre d’une directrice d’école de Pantin écrite peu avant sa mort

Ecole Panneau Illustration © Radio Capitole

Une directrice d’école de Pantin (Seine-Saint-Denis) a mis fin à ses jours dans son établissement après avoir écrit une longue lettre pour expliquer son choix.

Son corps sans vie a été retrouvé lundi 23 septembre par un agent dans le hall de son école maternelle Mehul. L’hypothèse du suicide ne fait plus guère de doute. Un rassemblement est prévu ce jeudi soir devant l’établissement. Cette femme pourtant expérimentée avait fini par se sentir complètement dépassée par l’ampleur de sa tâche. 

Dans ce courrier dactylographié, Christine Renon dénonce la lourdeur des contraintes administratives, les problèmes à régler qui occupent tout son temps de travail et même 200% de sa journée. La directrice affiche aussi son désarroi face à la solitude de son poste. “Les directeurs sont seuls pour apprécier la situation, tout se passe dans la violence de l’immédiateté”, écrit-elle. 

Dans ce courrier, daté du 21 septembre, elle exprime sa détresse.

Dans un communiqué, le SNUIpp annonce qu’il va déposer une alerte sociale et demande des réponses concrètes du ministère sur le quotidien compliqué des directeurs d’école. “Le ministre dans ses communiqués continue à parler du bien-être des enseignants en restant sourd et aveugle face à leurs conditions de travail sans cesse détériorées”, écrit le syndicat.

De son côté, le rectorat indique avoir immédiatement saisi le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l’académie. L’inspection générale sera aussi sollicitée pour une enquête administrative. Un rassemblement est prévu jeudi soir à 18h à Pantin pour rendre hommage à cette directrice d’école.

Laisser un commentaire