Colmar : il propose une quiche empoisonnée à la vendeuse à domicile puis la viole

Un homme, âgé d’une soixantaine d’années, a comparu jeudi dernier devant le Tribunal Correctionnel de Colmar pour des faits de viol. 

En janvier 2017, il s’était fait livrer des chocolats à son domicile. 

Lorsque la vendeuse était arrivée chez lui, il lui avait proposé une part de quiche lorraine. 

La jeune femme ne s’était pas méfiée et l’avait mangée. Ce qu’elle ne savait pas c’est que le sexagénaire y avait glissé deux comprimés de benzodiazépine. 

Quand la victime avait commencé à s’assoupir, il en a profité pour l’agresser sexuellement. Le prévenu a toujours nié les faits mais son ADN a été retrouvé sur les sous-vêtements de la victime. 

Il a été condamné à 4 ans de prison, dont 2 ferme. 

Laisser un commentaire