Il agresse sexuellement et maltraitent des enfants dont sa belle-fille

Deux ans d’emprisonnement avec sursis, avec 18 mois de mise à l’épreuve pour un Audomarois de 51 ans. Il a été jugé pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans et violence sur un mineur de moins de 15 ans.

Tout commence en 1998. L’individu est depuis peu en couple avec une femme, maman d’une petite fille de six ans. Une nuit, il se glisse dans le lit de la fillette et l’agresse sexuellement. Après avoir subi ça à trois reprises, elle part vivre chez ses grands-parents. C’est cette jeune femme, aujourd’hui adulte, qui a porté plainte pour l’agression. Pourquoi maintenant ? Parce qu’elle était inquiète pour ses demis frères et sœurs.

Décédée brutalement en 2016, sa mère laisse, avec cet homme, trois enfants qu’ils ont eu ensemble, âgés de 5 à 8 ans. Un jour, en visite chez leurs grands-parents, les enfants pleurent, ne veulent pas retourner chez lui. Ils ont peur de leur père qui serait violent… On parle de coups de poings, de coups de martinet, de gifles…

A la barre, l’homme explique avoir eu du mal à gérer les petits dans un contexte difficile. Il se justifie : “les coups de poings, c’était que sur les fesses”, et les violences, pas tous les jours.

Pour l’agression sexuelle sur sa belle-fille, il nie tout en bloc, alors qu’il avait initialement reconnu en avoir commis une. Sur son casier judiciaire, il a déjà été condamné pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans. Un acte de vengeance d’une de ses ex-compagnes, selon lui…

La défense plaide le cas d’un homme dépassé par les événements. Il a finalement été condamné à deux ans de prison avec sursis. Il a été inscrit au fichier des auteurs d’agression sexuelles et écope d’une obligation de soin en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.