Paris: Un jeune homme est poignardé à mort, un suspect en fuite

Un jeune homme de 19 ans a succombé à ses blessures après avoir été poignardé dans la nuit de vendredi à samedi dans le 19e arrondissement de Paris. L’auteur présumé du coup de couteau est en fuite et les trois amis qui avaient accompagné la victime sur les lieux ont été placés en garde à vue. 

Atteint dans le dos par un coup de couteau, un jeune homme de 19 ans est mort dans la nuit de vendredi à samedi à Paris, selon des faits rapportés par Le Parisien. L’altercation qui lui a été fatale s’est produite dans un immeuble du 19e arrondissement, rue Dampierre. Contactés vers minuit et demi, policiers et pompiers n’ont rien pu faire pour la victime, qui a expiré à 1h20.

Le malheureux était arrivé plus tôt dans la capitale accompagné de trois amis, âgés de 18 à 23 ans, tous venus de Torcy en Seine-et-Marne. Ces derniers ont répondu sur place aux questions des policiers. Ils ont expliqué qu’ils s’étaient déplacés jusqu’à cette rue du nord-est parisien pour y retrouver une escort-girl, censée vivre au premier étage du numéro 9. D’après leur version des faits, la situation a dégénéré dans l’appartement avec un homme présent entre ces murs. L’affrontement s’est ensuite poursuivi dans les parties communes. C’est alors que l’agresseur a poignardé la victime dans le dos. L’un des amis a quant à lui été touché à la main. Le motif du conflit est encore inconnu.

L’appartement perquisitionné 

Lorsque les policiers sont entrés dans l’appartement, tous ses occupants présumés (l’agresseur ainsi que deux jeunes femmes) avaient décampé. Les premiers témoignages ont assuré que les trois individus avaient fui en direction de l’avenue Corentin-Cariou. L’appartement, désormais vide, a été perquisitionné samedi matin. Le deuxième district de la police judiciaire est saisi de l’enquête.

Les trois amis de la victime ont été placés en garde à vue en raison des nombreuses interrogations que se posent encore les policiers et de la volonté de ces derniers de vérifier leurs déclarations. 

Laisser un commentaire