Il jette de l’acide sur la poitrine et le pubis de son ex-compagne : «tu ne referas plus ta vie»

Grégory Alga, 36 ans, a comparu cette semaine devant la cour d’assises du Rhône pour avoir frappé et aspergé d’acide sulfurique son ex-conjointe.

Les faits s’étaient déroulés le 18 août 2016 à Villeurbanne, une banlieue de Lyon.

Ce jour là, il avait roué de coups son ex-femme puis l’avait aspergée d’acide à trois reprises au crâne, à la poitrine et au pubis.

“Comme ça, tu ne pourras plus refaire ta vie” avait lancé l’accusé à son ancienne compagne.

La victime, âgée de 46 ans, avait été transportée dans un état critique à l’hôpital.

Elle est aujourd’hui en vie mais souffre d’une infirmité permanente. Cette quadragénaire a subi huit interventions chirurgicales et a perdu de l’acuité visuelle.

Durant le procès, Grégory Alga a soutenu que c’est la victime qui s’était mutilée elle-même pour lui nuire et toucher des dommages et intérêts.

Une version à laquelle les jurés n’ont pas cru. L’accusé a été condamné cette nuit à dix ans de réclusion criminelle et à 5 ans de suivi socio-judiciaire.

Il avait déjà été condamné pour violences conjugales en 2013.

Laisser un commentaire