Elle disloque la mâchoire de son fils de 10 ans parce qu’il jouait trop à “Fortnite”

“Fortnite” est l’un des jeux vidéo des dernières années qui a déchaîné le plus les passions, il a aussi entraîné des événements fâcheux dans de nombreuses familles comme l’illustre l’histoire de cette mère qui a disloqué la mâchoire de son fils parce qu’il ne voulait pas arrêter d’y jouer.

C’est le Daily Mail qui rapporte l’histoire d’Ann Perugia, une mère de famille de 35 ans qui a complètement perdu ses nerfs alors qu’elle demandait à son fils de 10 ans d’arrêter de jouer à “Fortnite”. En effet, elle lui a demandé de cesser de jouer à son jeu vidéo favori pour aller prendre sa douche, mais il ne l’entendait pas de cette oreille. Elle lui a laissé 10 minutes de battement pour voir s’il allait l’écouter, mais cela n’a pas fonctionné, elle a donc décidé de hausser le ton.

Par la suite, le Daily Mail explique que ce sont deux versions qui s’affrontent. Celle du fils qui raconte que lorsqu’il allait enfin vers la salle de bain, sa mère en a profité pour le frapper au visage violemment ce qui aurait causé une dislocation de sa mâchoire. D’un autre côté, il y a la version de la mère qui nie les faits en bloc. En effet, elle raconte que l’enfant se serait énervé en disant qu’elle ne faisait jamais rien pour elle, il aurait ensuite préparé son sac pour aller vivre chez son père, mais sa mère aurait réussi à le ramener de force dans la maison.

Par la suite, il serait ressorti de la maison pour jeter des pierres sur sa voiture, raconte le Daily Mail. Il avait entre temps appelé son père pour lui dire de venir le chercher. Le père de l’enfant explique avoir entendu son ex-femme lui dire de prendre leur fils et de partir lorsqu’il est arrivé sur place. Une histoire qui reste donc encore un peu floue comme vous pouvez le constater. Difficile de savoir qui dit vrai dans cette affaire.

Toutefois, le média britannique indique que c’est la version du petit garçon qui a été privilégié par les autorités. Ann Perugia a été arrêtée par la police et a été accusée de maltraitance aggravée. L’enfant a été placé chez une tante jusqu’à nouvel ordre.

Laisser un commentaire