Marine, 29 ans, frappée par un chauffeur Uber : «salope» «sale pute»

Les faits se sont déroulés dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 octobre à Rennes, en Bretagne. 

Il était environ minuit quand Marine, 29 ans, a quitté le bar du mail François Mitterrand, où elle venait de passer la soirée, et a commandé un Uber. 

Le chauffeur l’a déposé comme prévu rue Paul-Louis Courier après une course de 10 minutes environ. 

Mais le conducteur s’est mis dans une colère folle parce qu’elle avait mal fermé la portière. “Salope” “Sale pute” lui a-t-il lancé. Puis les choses se sont envenimées. 

Il est sorti de sa voiture et lui a asséné un coup de poing d’une violence telle que Marine est tombée à terre. 

Elle s’est relevée et a donné un coup de pied dans le rétroviseur lorsqu’il a redémarré. Puis, en état de choc, elle a tenté de rejoindre l’hôtel où elle devait passer la nuit. 

“J’étais un peu déboussolée. J’ai cherché mon chemin et je l’ai vu passer plusieurs fois. Il me pistait. Heureusement, deux hommes m’ont accompagnée jusqu’à l’entrée de l’hôtel.” 

Dès le lendemain, elle a porté plainte au commissariat de police et a contacté la société Uber. 

Sa course lui a été remboursée et on lui a expliqué que le compte du chauffeur allait être suspendu. Sauf que, mercredi, son compte était toujours actif. 

“Il faut qu’il soit banni de chez Uber pour que ça ne se reproduise plus.” s’insurge Marine. 

Laisser un commentaire