Alsace : condamnée pour avoir caché durant dix ans le corps de sa mère et continué à toucher sa retraite

Le cadavre était dissimulé sous la dalle en béton du garage. Voilà ce qu’avaient découvert en mars 2017 les gendarmes dans une maison d’Erckartswiller, une commune de 300 habitants dans le Bas-Rhin. Après enquête, ils s’étaient rapidement rendu compte que la fille de la défunte n’avait pas déclaré son décès afin de pouvoir continuer à toucher sa retraite. Et ce, pendant plus de dix ans.

Plus de deux ans après les faits, cette Alsacienne de 58 ans comparaissait ce jeudi devant le Tribunal de Grande Instance de Saverne (Bas-Rhin). À la barre, comme le rapportent les Dernières Nouvelles d’Alsace, la prévenue a notamment expliqué avoir été prise dans un engrenage après le décès de sa mère en 2006 et ne pas avoir prévenu les autorités, ne sachant plus comment sortir de cette spirale.

Plus de 170 000 euros de préjudice

Au total, les sommes indûment perçues via la retraite de la défunte s’élèvent à plus de 170 000 euros sur plus d’une décennie. Malgré l’enquête, l’origine de sa mort n’a pu être établie, mais aucune trace de violence n’a été constatée, précisent encore les DNA.

La prévenue a finalement été condamnée à quatre ans de prison, dont deux ans avec sursis, et une mise à l’épreuve de trois ans, avec obligation de travailler et de rembourser la somme indûment perçue. Le tout, sans mandat de dépôt.

Laisser un commentaire