HONTEUX ! : « violez les femmes… D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs et elle en a marre»

L’écrivain et philosophe français Alain Finkielkraut débattait sur la liberté d’opinion et d’expression lors du talk-show « La Grande confrontation » sur LCI quand tout a dérapé. Les invités de David Pujadas discutaient des affaires de viol et d’agressions sexuelles des derniers mois, mercredi, quand les échanges sont devenus plus houleux entre Alain Finkielkraut et la militant féministe Caroline de Haas.

« On parlait autrefois de viol et on dénonçait le passage à l’acte : la pénétration forcée. Aujourd’hui il y a la culture du viol. Cela englobe les blagues salaces, les dragueurs lourds, les attouchements et jusqu’à la galanterie. (…) Ainsi assiste-t-on à l’extension de ce concept de sexisme. Il y aurait en France de nombreux violeurs en puissance… », a lancé Alain Finkielkraut.

Les échanges sont devenus plus tendus quand Caroline de Haas a expliqué que des propos comme la blague de Tex, d’un sketch de Jean-Marie Bigard, banalisent « la réalité de ce que subissent des milliers de femmes en France ». Elle a aussi fait référence à Roman Polanski, à nouveau accusé de viol et défendu sur la place publique par Alain Finkielkraut.

« Je dis aux hommes : violez les femmes. D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs et elle en a marre », a lancé Alain Finkielkraut, conscient de sa provocation.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes se sont indignées des propos tenus par l’invité. 

« Hier, sur @LCI, Alain Finkielkraut a dit : “Je viole ma femme tous les soirs, elle en a marre”. Je ne sais pas quoi faire de cela. Soit ce monsieur est violent, soit il trouve ça drôle de caricaturer le viol conjugal. Soit les deux. Dans tous les cas, il a besoin d’aide », a réagi Caroline Haas sur Twitter. 

Le collectif Nous Toutes a organisé un rassemblement ce 23 novembre à 14 heures pour dénoncer les propos d’Alain Finkielkraut.

Laisser un commentaire