En liberté après le viol d’une mineure, il poignarde à mort 2 mamans

Un homme, âgé de 54 ans, comparaît à partir de lundi devant la Cour d’Assises de la Seine-Saint-Denis pour le meurtre de deux femmes.

Les faits s’étaient déroulés un soir de juillet 2016 dans le quartier populaire des Courtillières à Pantin.

Deux amies d’enfance, âgées de 31 ans, avaient été retrouvées poignardées à mort dans la cage d’escaliers de l’immeuble de l’accusé.

Chrystelle, mère de 3 enfants, sans profession, avait reçu 6 coups de ciseaux. Amelle, ancienne caissière, maman d’un petit garçon, avait été poignardée à 8 reprises.

Le quinquagénaire avait été interpellé quelques minutes plus tard. En garde à vue, il avait expliqué avoir agi en état de légitime défense.

La veille du drame, la fille aînée de Chrystelle s’était plainte d’attouchements de la part de l’accusé. Il l’aurait notamment embrassée sur la bouche.

Chrystelle s’était rendue au commissariat le matin du meurtre pour déposer une plainte après les déclarations de sa fille mais il lui avait été demandé de revenir avec une pièce d’identité.

Peu après, suivie par Amelle, elle s’était rendue dans l’appartement de l’accusé pour avoir «des explications», c’est à ce moment là que le double meurtre s’est produit.

Au moment des faits, l’accusé était sous contrôle judiciaire dans une affaire de viol d’une mineure de 15 ans.

Laisser un commentaire