Intoxication au monoxyde de carbone : un couple de retraités retrouvé mort en Isère

En Isère, un couple de septuagénaires privé d’électricité a été retrouvé mort dimanche, victime d’une intoxication au monoxyde de carbone à son domicile de Beauvoir-de-Marc.

« Les pompiers qui sont intervenus ont relevé des taux très élevés de monoxyde de carbone », indique le procureur de la République de Vienne, Jérôme Bourrier, qui s’est saisi de l’enquête.

Selon Le Dauphiné Libéré, qui avait révélé l’information, ces retraités de 75 ans n’avaient plus d’électricité chez eux depuis jeudi soir en raison de l’épisode de neige de ces derniers jours dans le Sud-Est.

Vers 10 heures, leur fils, qui voulait leur rendre visite, aurait découvert ses parents inanimés dans la maison, à l’intérieur de laquelle un groupe électrogène avait été installé. Une enquête a toutefois été diligentée par le parquet de Vienne « en recherche des causes de la mort ».

Une centaine de morts chaque année

Le monoxyde de carbone, qui provient essentiellement d’un mauvais fonctionnement d’appareil, a la particularité d’être inodore, incolore et non irritant. Cet ennemi invisible intoxique entre 3000 et 4000 Français chaque année et fait une centaine de morts dans l’Hexagone.

Dès la nuit de vendredi à samedi, plusieurs intoxications au monoxyde de carbone avaient nécessité l’intervention des secours dans le Sud-Est. Des enfants avaient notamment été hospitalisés, dont un nourrisson de moins d’un an.

La préfecture de l’Isère rappelle les consignes élémentaires de sécurité relatives aux groupes électrogènes, qui doivent « impérativement » être installés « à l’extérieur des bâtiments ».

Laisser un commentaire