Lot-et-Garonne : son chien revient avec la tête d’un homme disparu

Un soir de fin octobre, le chien de la famille a ramené une tête d’homme. Décrit comme marginalisé, ce quadragénaire est décédé de mort naturelle, selon l’autopsie.

Le 1er novembre dernier, une habitante du Vallon de Vérone, dans le Lot-et-Garonne, a vu son chien revenir de promenade avec une tête humaine dans sa gueule.

Effrayée, la retraitée a alerté les gendarmes.

Des fouilles ont été effectuées sur les lieux et le corps sans vie d’un sans domicile fixe a été retrouvé à l’intérieur d’un gros tuyau, les bras en croix.

Une autopsie a été pratiquée et a révélé qu’il ne s’agissait pas d’un acte criminelle mais probablement d’une mort naturelle.

Le prélèvement ADN a finalement parlé en fin de semaine dernière, ainsi que l’autopsie. De source judiciaire, il n’est pas question “d’une mort violente ou suspecte.” Ce quadragénaire est décédé à l’endroit où il a été retrouvé par les gendarmes, sans sa tête. Il est décrit comme marginalisé, avec une santé fragile. Son nom apparaissait dans les fichiers de la police nationale comme vivant à Agen. Le parquet d’Agen a classé l’affaire au regard de l’examen médico-légal.

Laisser un commentaire